Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 07:32

Ambierle-2010-010--Large-.jpg

 

singe-2.jpgAutrefois les joueurs d'orgues de barbarie étaient accompagnés d'un petit singe savant qui amusait le public et faisait la quête.

 

 

Aujourd'hui la tradition est restée mais les singes sont

des peluches ou des automates.

 

 

Certains sont de véritables oeuvres d'art.

 

   "L'homme ne cesse pas de jouer quand il devient vieux,

il devient vieux quand il cesse de jouer"  

(George Bernard Shaw) 

  

Image and video hosting by TinyPic

 

Merci de me signaler si vous ne voyez pas correctement le gif animé ci-dessus

Partager cet article

Repost 0
Published by Gitantroubadour
commenter cet article

commentaires

geo 10/06/2011 02:26



Bonjour mon ami ,  je te remercie pour ton passage et ton gentil commentaire je n arrive pas a dormir, je pense que c est du a la sieste que j ai faite hier aprés midi , j étais tres
fatigué aprés toutes ces journées passées au club pour terminer le rangement des matériels et des bateaux  .Maintenant il faut que je m occupe du jardin car l herbe a poussé mais la récolte
sera bonne cette année.Je dois partir  Samedi matin pour la Rochelle ,je te souhaite donc une tres bonne fin de semaine ainsi qu un tres bon week end de Pentecote  amitiés
 @bientot
Michel                                                                                                                        



Terrevive 09/06/2011 11:02



Ça me fait tout-à-fait penser à Vitalis dans "Sans famille".



Cordée/Clarisse 09/06/2011 10:34



Coucou !


Pas de souci, le petit singe animé fonctionne bien !


J'aime bien la phrase de B.Shaw, cela peut s'appliquer à tant de domaines....


Bonne journée, bises amicales.


 



baroud27 09/06/2011 10:02



bonjour l'an dernier a honfleur j'ai vu un joueur qui avait un chien savant  bon jeudi au soleil



Profil

  • Gitantroubadour
  • Je rêve de partir sur les routes avec une roulotte tirée par un cheval et mon orgue de barbarie.

Texte Libre

Pages