Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 10:20

    C'est en visionnant une vidéo envoyée par un ami que m'est venu l'idée de cet article. Vous pourrez la retrouver à la fin.

 

Deux formes d'artisanat typiquement savoyard.

 

L'argenterie des Bauges :      

 

Le massif des Bauges, ou plus communément les Bauges, est un massif se situant à cheval sur les départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.  

 

A.B.-blog.jpg

(Photos perso) en bas à droite c'était à Roquemaure (Gard) en 2006. Les autres photos ont été prises à la fête du bois à St Bois dans l'Ain.

 

L'appellation "argenterie" a été donnée par dérision à cette vaisselle de bois tourné, en raison de sa couleur blanche éclatante et légèrement nacrée. L’usage alimentaire des objets nécessite l’emploi d’un bois répondant à ce critère, qualité requise par l’érable sycomore ou « plane », présent dans ce secteur de Bauges et facile à travailler.

 

Le tour à arc alternatif appelé aussi tour à perche, système très ancien, était installé dans la maison d’habitation, souvent dans l’étable. Construit en bois par le tourneur et donc adapté à sa morphologie, l’énergie est fournie par la force humaine. Les outils se limitent à des « fers », crochets forgés sur place.

 

Le colportage, féminin et masculin, indissociable du tournage, permettait d’écouler la production de vaisselle domestique et d’ustensiles liés à l’activité laitière, dans les villages des Bauges mais aussi bien au-delà, en France et en Suisse. Il a perduré jusqu’en 1920.

 

Quelques artisans perpétuent aujourd’hui encore cette activité.

 

La colombe d'Abondance :

 

Colombe-blog.jpg

Ma colombe en bois sculpté

 

Autrefois ce sont les petits bergers qui les sculptaient en gardant les troupeaux. Aujourd'hui on les trouve principalement en Haute-Savoie, dans la vallée d'Abondance.

 

La fabrication est pratiquement la même dans toutes les régions. Toutefois des nuances existent : taille de la colombe, finesse des découpes, formes du corps,

de la tête et du cou.
 
Elle est donc composée de deux morceaux de bois, d'épicéa ou de tilleul, finement taillés au couteau en lamelles puis assemblées à mi-bois au centre du corps
: un morceau pour former d'une part la tête, le corps et la queue, un autre pour les ailes.
 
Le bois d'épicéa, fin et tendre, est particulièrement bien adapté à sa fabrication, c'est un bois très courant en vallée d'Abondance, une fois que celui-ci à bien
séjourné dans l'eau, il est prêt à être travaillé.
 
L'outillage est composé d’un opinel.

Il faut d'abord débiter deux parallélépipèdes de bois de dimensions équivalentes, l’un pour la tête, le corps et la queue, l'autre pour les ailes. Le corps et la tête s
ont taillés, ainsi que les mortaises destinées à assembler les deux morceaux. Des encoches sont alors pratiquées dans les blocs pour reproduire le dessin des plumes. Les encoches terminées, il faut fendre le bois en fines lamelles pour la réalisation des plumes. Enfin, il faut déployer les lamelles en éventail en les imbriquant les unes dans les autres, grâce aux encoches. Il existe deux méthodes pour déployer les plumes, celle utilisée pour la queue consiste, à partir d'une lamelle extrême, à emboîter alternativement les autres lamelles à droite puis à gauche. Pour les ailes, elle consiste à emboîter les lamelles à partir d'une lamelle extrême, supérieure ou inférieure, toujours du même côté, créant ainsi un mouvement ascendant ou descendant. Enfin, les deux morceaux de bois sont emboîtés l'un dans l’autre.
 
Les ailes et la queue sont immobilisées le temps du séchage de façon à obtenir la forme souhaitée.
 
Aucune colle n'entre en jeux dans la fabrication des Véritables Colombes d'Abondance.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gitantroubadour
commenter cet article

commentaires

Eve Océane 06/02/2014 17:07


Ouhaou ! C'est du grand art, ça. Aussi bien la colombe que le sapin. Pour la colombe, malgré tes explications détaillées, j'ai du mal à me représenter comment ces superpositions de plumes peuvent
être réalisées à partir d'un seul morceau de bois.


Bonne soirée.


Bises. Eve

dacaiod 05/02/2014 22:47


bonsoir Robert,


en tout cas, une chose est sure ... si  je passe dans la vallée d'abondance, je vais acheter des petites colombes de bois pour toute ma famille ... c'est vraiment joli ..


bisous et bonne soirée

Daniel.L 03/02/2014 11:35


bonjour ami! c'est superbe... et quels artistes! et pas trop sur les blogs non plus, comme baïne...! à bientot, daniel!

Baïne 03/02/2014 07:04


coucou Robert


un bel article je ne suis pas trop sur le blog en ce moment  Bisous

dacaio 30/01/2014 23:35


bonsoir Robert ... ces objets de bois finement ciselés sont très jolis ... il y a quelques décennies, je métais intéressée au travail du bois et j'avais même acheté un tour ... j'ai encore
quelques objets de cette époque en bois d'olivier ...


Peut-être en effet pourrais-tu aller à la fête de la ciotat ... ce n'est pas très loin de chez toi, je pense ...


bon vendredi - bisous

Profil

  • Gitantroubadour
  • Je rêve de partir sur les routes avec une roulotte tirée par un cheval et mon orgue de barbarie.

Texte Libre

Pages