Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 09:19

DSCF9258.JPG

 

Le week-end dernier, c'était la fête de la saladelle aux Saintes Maries de la mer.

 

DSCF9231.JPGFleur emblématique des gardians, on la trouve dans les terres salées de Camargue de juin à septembre.

 

Elle a la particularité de rejeter le sel par la face inférieure de ses feuilles.

 

Après un magnifique défilé dans les rues de la ville, tout le monde est repartis avec un brin de saladelle.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gitantroubadour
commenter cet article

commentaires

Heilig Dominique 17/09/2012 21:49


Bonsoir,


Voilà maintenant six ans que nous avons découvert les Saintes Maries de la Mer. Nous sommes tombés sous le charme de ce magnifique village. Depuis, malgrès le décès de mon mari en 2010, j'y
revients chaque vacances d'été en camping-car et j'y reste un mois et demi. Chaque fin de vacances est un déchirement lorsqu'il faut remonter en Moselle. Mon rêve est de pouvoir y vivre, mais
c'est un doux rêve et beau rêve. Chaque année c'est un nouvel enchantement. Toute l'année je me tiens au courant de se qui s'y passe mois par mois et je me désole de ne pouvoir y assister. Merci
pour votre blog. 

Gitantroubadour 17/09/2012 22:46



Merci pour votre visite !!!!!



baine 16/09/2012 20:41


coucou Dico


il fait super beau alors profite bien de tes journées (sourire) monte le son bisous

Gitantroubadour 17/09/2012 22:49



Merci pour ta fidèlité sur mon blog !!!!



baïne 14/09/2012 22:50


coucou gitan bon week end bisous

Mony 14/09/2012 22:12


Un superbe reportage, j'aurais aimé y être...Les couleurs, les sons...Je viens de mettre ce lien sur ma page Facebook...


Merci pour ce partage


Bonne soirée


Mony

tienouz, un ptit coin en limousin 14/09/2012 21:01


Un bon WE a toi en passant ce soir. Je vais essayer de profiter des journées du patrimoines pour faire des découvertes.

Profil

  • Gitantroubadour
  • Je rêve de partir sur les routes avec une roulotte tirée par un cheval et mon orgue de barbarie.

Texte Libre

Pages