Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 23:10

abeilles.jpg

 

Ce soir projection du film, Des abeilles et des hommes dans mon village, suivi d'un débat avec des apiculteurs de la région. Une soirée très intéressante pour le novice que je suis.

 

Synopsis (source Allociné) 

 

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie, d’une violence et d’une ampleur phénoménale, est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir. Aucun cadavre à proximité. Aucun prédateur visible.
Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme, l’Apis mellifera (l’abeille à miel) est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie.
Aujourd’hui, nous avons tous de quoi être préoccupés : 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes.
Il y a soixante ans, Einstein avait déjà insisté sur la relation de dépendance qui lie les butineuses à l’homme : « Si l’abeille disparaissait du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre. »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gitantroubadour
commenter cet article

commentaires

baïne 21/05/2013 23:01


toc toc c'est encore moi je jette le sable fait de beaux rêves Bisous

baïne 21/05/2013 00:00


je suis de retour passe une bonne soirée Bisous

JLG31 19/05/2013 06:32


Bonjour, sujet tres interessant et inquietant une petite avancé un produit ( je me rappelle plus lesquel ) a ete interdit aux agriculteurs qui est particulierement mortel pour les abeilles.


Bon week end a++++++++++++++++++++

baine 17/05/2013 21:17


coucou Gitan


drôle de monde mais serons nous le garder je me le demande ? Bonne soirée Bisous

timicraintou 16/05/2013 23:08


SNIF!!!!!!!!!!!!

Profil

  • Gitantroubadour
  • Je rêve de partir sur les routes avec une roulotte tirée par un cheval et mon orgue de barbarie.

Texte Libre

Pages